Théatre…

Le temps passe beaucoup trop vite mais je ne chaume pas pour autant.

Vous souvenez-vous l’année dernière j’ai participé à la création de certains costumes de la troupe la compagnie d’un soir. Je récidive cette année avec de jolies choses, un peu de déco et un tout petit petit rôle!

Les premières représentations de la tournée, je crois qu’avec une douzaine de dates on peut parler de tournée 😉 , commenceront en juin.

Alors réservez votre soirée pour venir rire avec nous.

Courances le samedi 16 juin à la salle des fêtes à 20h30

Buthiers le samedi 30 juin à la salle des fêtes à 20h30

Les prochaines dates seront en septembre.

 

Tuto: appliqués en simili…

Je reviens avec un ancien post que j’ai modifié. Les moins téméraires auront moins de réticences à se lancer et en plus on gagne du temps!

Alors voilà un petit tuto pour être sûre de réussir l’appliqué en simili.

Il faut un peu de matériel:

du simili!, un joli motif à appliqué, du thermocollant double face, un fer à repasser,j’avoue avoir changer la méthode pour gagner du temps j’utilise de la colle!,  une feuille transparente (j’utilise les feuilles de thermocollant, c’est mon côté recyclage), un pied à appliqué (facultatif mais tellement pratique), du fil (de la couleur de l’appliqué) et bien sur une machine à coudre.

Pour commencer, thermocoller le simili avec le double face, en prenant garde de ne pas le faire fondre.

Image1

Ensuite, découper votre motif. Je le fais à la silhouette (avec une lame réglée à 8 épaisseur 33 et vitesse 5)  Pour cela, je laisse mon papier de thermocollant que je positionne sur la feuille de transport.  côté simili visible.

Image2

mais il est tout à fait possible de le faire à la main.

Une fois mon motif prêt, je le thermocolle sur mon simili (une future pochette). Pour cela je retourne mon motif sur la table à repasser et je positionne ma future pochette par dessus toujours à l’envers. je repasse donc le tout sur l’envers.

Plutôt que de thermocoller, il est possible d’utiliser de la colle pour fixer l’appliqué.Il y a ainsi moins de risque de faire fondre le simili et de devoir recommencer les découpes!

Pour obtenir cela.Image3

Maintenant place à la couture!Image4
Image5

Avec le pied ouvert, je couds à 1 mm du bord tout autour de l’appliqué. Pour certaines zones plus sensibles, comme les pattes de la grenouille, j’utilise le papier de mon thermocollant que je positionne sur l’appliqué pour stabiliser le simili car malgré le thermocollant, l’aiguille peut faire se décoller l’appliqué.

Image6

Et voilà le résultat

Image7Image8

Simili Euro tissu

Vliesofix thermocollant 2 faces Buttinette

grenouille du net

Gigoteuse et sac à dos ballons…

Le temps file mais j’ai encore quelques jolies créations à vous montrer!

Et cette fois, une demande de Laure et Marie Carmen qui voulaient toutes les deux faire un cadeau à un petit bonhomme né il y a quelques semaines. L’une souhaitait un petit sac à dos , l’autre une gigoteuse. Elles m’ont toutes les deux laissé carte blanche.

Alors une gigoteuse avec ce très joli tissu à ballons, associé avec un vichy orange et un uni bleu a donc vue le jour. J’y ai ajouté une envolée de ballons en appliqué. Et le petit détail, le biais qui change en fonction du tissu sur lequel il est appliqué!! (Je crois que j’ai fait fort sur ce coup là car le raccord est parfait! )

Le sac à dos reprend les mêmes tissus. Il est fermé par un lien et les bretelles sont réglables par un jeu de pressions.Image7

Image8Image9

J’aime toujours autant réaliser ce type de projet.

Bientôt, place aux costumes de théâtre pour la troupe de la Compagnie d’un soir. Une dizaine de pièces à réaliser pour début juin. Déjà 4 de faites dont une magnifique robe 😉

Bonne année…

L’année 2017 a été riche en nouveautés. Je me suis lancée dans de nouveaux projets que vous avez, semble-t-il, appréciés puisque la barre des 1000 followers a été dépassée sur la page FB et que vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre ici aussi.

Je souhaite que la nouvelle année soit encore plus belle que celle passée

Avec un agenda bien rempli
Des projets plein la tête
Des rêves en pagaille
De l’amour sans compter…
Merveilleuse année à tous !

Joyeux Noël….

Aujourd’hui ma grande puce vient de souffler ses 11 bougies. Mon bébé devient trop grande! Pour l’occasion je lui ai réalisé un sac de grande mais en attendant les photos, Je viens pour vous souhaitez à tous un très joyeux Noël plein de douceur et de chaleur.

En attendant le petit bonhomme en rouge…

 


Dessin réalisé par Axel , 4 ans

Le pied double entrainement…

Voici un article sans véritable cousette ni tuto, juste un article pour vous parler des petits trucs qui facilitent la vie et la couture…

L’autre jour, j’étais en train d »assembler du molleton avec de l’enduit. Rien de bien extraordinaire puisque c’est ainsi que je réalise mes « boite à miam ». Mais là, un truc étrange s’est produit, je me suis retrouvée avec un joli serpentin… alors que je venais de coudre une bande d’enduit molletonné!

 

J’ai vite compris mon erreur en voyant que je n’avais pas mis le pied double entraînement. J’ai la chance d’avoir sur ma machine que j’aime d’amour (une pfaff 2134 qui vient de fêter ses 11 ans) ce pied intégré.

Voilà une petite photo de la bête en question, c’est le bidule noir situé derrière le pied de biche. On peut voir les petites griffes qui servent à entraîner le tissu.

Après utilisation de mon découd-vite, j’ai assemblé à nouveau les deux parties en abaissant le pied double entraînement et le résultat était semblable à mes attentes.

 

Cet article est fait pour rassurer les couturières qui ont des soucis avec l’assemblage de matières différentes et pour aussi leur donner de l’espoir! Il est possible d’adapter ce pied « double entraînement  » sur des machines qui n’en possèdent pas.

Grâce à ce pied, je peux coudre des matières qui accrochent …

des matières différentes….

ou de grosses épaisseurs en ayant toujours de jolis points 😉

Les costumes de Maman Sabouleux…

La première de la pièce Maman Sabouleux a eu lieu samedi dernier alors je peux vous en dévoiler plus sur les costumes.

J’ai entièrement réalisé les costumes du père et de la mère Sabouleux. Une chemise blanche, un bonnet de nuit ( non photographié), un gilet et un pantacourt en velours orange pour lui. Une tunique, une jupe en coton marron clair ainsi que son jupon de coton blanc et l’inévitable tablier noir des nourrices du Morvan.ainsi qu’un châle pour elle. Et j’allais oublier l’indispensable poitrine opulente (réalisé à partir d’un vieux tee-shirt et de chutes de molleton)

Pour Suzanne, j’ai confectionné un pantacourt noir ainsi qu’un petit tablier blanc.

Voici quelques photos prises sur le vif lors de cette première.

J’ai eu droit à mon moment de gloire à la fin de la pièce 🙂 avec ma copine Patricia qui a aidé à l’habillage.

N’hésitez pas à venir voir cette troupe lors des prochaines représentations ou d’aller faire un petit tour ici.